Écriture, Chapitre 2 – Scrivener

Nous voilà le 1er Novembre : soit le premier jour de l’un des défis les plus chronophages, ou l’un des plus stimulant. Eh oui, si vous suivez nos aventures, vous devez savoir que c’est déjà le début du NaNoWriMo 2017. A cette occasion, et pour faire suite au premier épisode du pack d’écriture, voici l’épisode 2. Si vous avez bien suivi la Méthode LWS, vous devriez connaitre parfaitement toutes les étapes de l’écriture, n’est-ce pas ?

Nous allons donc voir un outil qui va pouvoir répondre à certaines étapes. Plus qu’une méthode ou conseil, aujourd’hui ce sera une petite review, personnelle, d’un logiciel spécialisé pour écrivain.

 

Donc, Scrivener, qu’est-ce que c’est et à quoi ça va vous servir ?

  • Etape du Shopping

    Alors déjà, soyons honnête, si vous prenez Scrivener il faudra sortir un peu de monnaie pour le logiciel (passé les 30 jours d’essai) mais du coup pas d’achat de cahier de note… bien que. Cumuler la méthode papier / numérique est parfois très efficace. Sinon, Scrivener peut se suffir à lui-même une fois dompté !

  • Etapes des Fiches et Univers

    Alors, parlons peu mais parlons bien. Scrivener est un vrai bijou pour réaliser en parallèle fiches et rédaction ! Vous avez besoin de griffonner, de récolter des images sur internet ou autre pour construire vos décors, personnages, animaux… ? Ne chercher pas plus loin ! Classer en dossiers, sous-dossiers…. c’est certes efficace mais long. Avoir une interface pour classer et avoir les visuels en écrivant : c’est mieux ! Imaginez un instant… avec un magnifique troupeau de chèvres sous vos yeux tout en contant le plan qui leur permettra de soulever les animaux d’élevage avoisinant…

  • Étapes de découpage & Relecture

    Arrivé ici, vous avez vos fiches de personnages, vos intrigues… vous n’avez plus qu’à poser sur une feuille… pardon, sur vos claviers, les lignes de votre récit. Vous pourrez tout à la fois faire défiler le storyboard du soulèvement de la basse-court, commandité par les chèvres révolutionnaires, et rédiger les détails de leurs aventures rocambolesques, sans quitter votre interface d’écriture.

Vous l’aurez compris, il faut toujours se méfier des animaux qui organisent des regroupements inter-espèces, à votre insu.

Cela étant, pour revenir au sujet, Scrivener reste une belle découverte pour reprendre vos récits. Nous avons souvent nos habitudes : un cahier spécial écriture, un bloc note, un bon vieux fichier Word, une tablette… Malheureusement nous avons aussi très souvent eu à subir le syndrome de la page blanche.

 

 

Plusieurs méthodes existent lorsqu’on se retrouve dans cette situation… c’est un sujet qui mériterait un article ! (dites nous en commentaire si ça vous intéresse). Le rapport avec Scrivener me direz-vous ? Eh bien casser sa routine est un moyen de briser le cercle vicieux de la muse portée disparue. Je vous propose donc ce petit outils qui en soi se substitue et se combine très bien avec Word et le bloc note. Je l’ai utilisé récemment, je n’ai pas fini mes 30 jours, et j’ai pu terminer un livre qui traînait depuis…. un moment (on va éviter de faire peur… un auteur n’a jamais de passage à vide voyons !). Pour faire simple, Scrivener vous propose plusieurs interfaces, pour storyboards, scénarios, livres, thèses scientifiques… c’est très souple et complet. Parmi les options possibles vous avez :

  • Affichage sous forme de note ou post-it sur un “tableau” virtuel. Très pratique pour ranger vos chapitres par grande idée. Vous pourrez aussi au dernier moment changer l’ordre de vos intrigues.
  • Affichage sous forme de liste. Vous pourrez également choisir d’afficher l’avancement. Vous pourrez aussi visualiser les personnages impliqués, les lieux…
  • Statistiques du projet, cibles (je peux refaire allusion au Nano… ?)
  • Diviser l’interface pour le multitâches. Ce qui est fort pratique pour mettre le storyboard à côté du récit.
  • Mode Full Screen. Si vous aimez être coupé du monde pour vous plonger pleinement dans votre récit, à l’instar de Woody Allen or Eric Roth, alors ce mode est fait pour vous !

Voici quelques clichés du logiciel issus du site officiel de Scrivener.

Pour terminer, voici un petit résumé du pour et du contre

Points PositifsPoints Négatifs
Logiciel completBeaucoup d’options
Travail hors lignePrise en main plus ou moins longue
Nombreuses interfaces, fragmentation d’écranGuide vidéo en anglais
Exportation forme livre final, Word, PDF…
Mode Full Screen
Classement écriture, recherches, fiches, images, PDF…
Synchronisation / back up

Quoi qu’il en soit, ce logiciel n’est qu’une option parmi d’autres.

N’hésitez pas à visiter leur site internet si cet aperçu vous a plu. L’essai gratuit dure 30 jours, mais contrairement à beaucoup d’offres, ici le compteur de l’essai gratuit ne compte que les jours où l’application est ouverte ! Pour ma part je l’ai utilisé 15 jours le mois dernier, et là, il me reste encore 15 jours d’utilisation avant la fin. Et je vais en avoir de nouveau besoin, puisque j’arrive à la phase post-macération.

Venez télécharger la version d’essai de Scrivener ! Cette version vous permettra de tester durant 30 jours l’application.

Alors la question du jour, est-ce que vous écrivez sur ordinateur ? Si oui avec quel logiciel ?

Et n’oubliez pas, le NaNoWriMo c’est le 1er Novembre chaque année !!
J’espère que vous avez profité du 31 pour faire le plein de bonbons !

 

3 réponses
  1. Gabrielle
    Gabrielle dit :

    Article très intéressant, encore une fois ! Voilà un logiciel que je ne connaissais pas, mais je vous avoue que je suis comme les vieux chat : faut pas changer mes habitudes 😛
    Personnellement, ça fait des années que j’utilise la méthodes du papier/ordi + dossiers classés dans un disque dur ext. pour tout ce qui est images, recherches, musiques, autres, et c’est assez bien huilé, je ne vois donc pas l’intérêt pour moi de tenter autre chose 😀 Mais je ne suis pas hermétique à ce point-là ! Je note ça dans mon carnet technique, on sait jamais si un jour j’ai besoin de diversifier mes habitudes 🙂
    Je crois être une auteure qui a de la chance : je n’ai jamais été touchée par le syndrome de la page blanche pour l’instant. Je croise les doigts 😛 Mais j’avoue qu’un article sur le sujet serait intéressant, si un jour ça m’arrive, je saurai peut-être comment réagir grâce à vous 😀
    J’ai l’impression que ce pavé est moins long que les précédents, je m’améliore xD
    Merci pour l’article 😀
    Bisous à vous :3

  2. Anaïs
    Anaïs dit :

    Bonjour,

    J’aimerais beaucoup essayer ce logiciel, NaNoWrimo oblige !
    Je travaille sur mon IPad, est-ce que la version d’essai est aussi valable sous IOS ? Car lorsque je souhaite la télécharger via l’App Store, on me demande de rentrer mes coordonnées bancaires (comme c’est une application payante)

  3. Clémence
    Clémence dit :

    @Gabrielle : Merci pour ce commentaire 😀 Aucun soucis pour faire des pavés haha
    Après en effet, c’est bien d’avoir ses habitudes (après tout, moi j’écris au crayon à papier principalement car je préfère au bic et autre pour mes notes). Mais je ne te souhaite pas le syndrome de la page blanche pour avoir besoin de Scrivener :p

    @Anaïs : alors je viens de regarder sur leur site, en effet c’est en essai gratuit de 30 jours que sur macOS & Windows. La Version iOS pour iPhone/iPad est payante à 19.99$ visiblement… bon le logiciel est génial de base et je pense acheter la licence à la fin de mes 12 jours restants, mais je travaille sur ordinateur uniquement et j’avais pas vu pour la version mobile Apple… Du coup si tu travailles sur iPad c’est trop dommage 🙁

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *